Samy Mandessi : Une vocation au service du football amateur

Crédit photo : UNIFOOT TV

En posant ses valises en France durant son adolescence, il était encore loin de s’imaginer ce que lui réserverait la vie en région parisienne. Et pourtant, il s’est en parfaitement accommodé, notamment grâce à sa passion : entraîner.

Au cours d’un entretien passionnant, Samy Mandessi-Bell, nous raconte son parcours et le poste de responsable formation qu’il occupe désormais sous les couleurs du FC Montrouge.

S’entraîner à entraîner

Samy Mandessi-Bell est certainement l’exception qui confirme la règle lorsque l’on évoque une carrière de footballeur. Si la plupart des jeunes sont animés par le fameux rectangle vert, c’est bien dans une zone technique, que le formateur a rapidement su trouver sa place : « Dès l’âge de 13 ans, j’ai ressenti l’envie d’entraîner, jouer ne m’intéressait pas plus que ça » affirme-t-il. Une vocation qu’il va pouvoir mettre au service du Paris FC dès l’âge de 16 ans, d’abord dans le rôle de dirigeant, marquant le début d’une aventure riche et excitante en défis. Rattrapé par ses obligations familiales et la naissance de son premier enfant, c’est ensuite sous les couleurs bleues et jaunes du FC Montrouge que Samy va connaître un premier tournant majeur dans sa carrière.

Les rouages du métier d’éducateur

Dépourvu d’un passé de joueur, le Camerounais d’origine compense par une grande empathie envers ses joueurs et une volonté de travail acharné afin de diffuser au mieux ses idées de jeu. Il définit d’ailleurs « l’épanouissement » comme le maître-mot de sa mission, en mettant également l’accent sur l’importance d’inculquer des valeurs fondamentales pour s’accomplir en dehors du football… Par ailleurs, son influence grandit au sein du club francilien et il se voit confier le poste d’entraîneur principal des U17 Nationaux.

Une première saison pleine d’enseignements

Sa saison en U17 National à Montrouge représente un défi de taille. La transition du football amateur d’Île-de-France au niveau national, face à des centres de formation professionnels, exige davantage de rigueur et de discipline. Cependant, l’ex-entraîneur passé par Choisy-le-Roi voit dans ces défis une opportunité de créer un « esprit club » fort. Sa volonté de verticalité entre les générations et les catégories se traduit par une facilité à créer du lien entre les équipes, favorisant ainsi la progression du club : « On pouvait très bien expliquer à un garçon qu’au lieu de jouer contre le PSG en U17 Nationaux, il irait prêter main forte à ses coéquipiers de U18 pour aller chercher la montée » nous raconte le jeune technicien. Désormais plus aguerri aux joutes des championnats nationaux, le coach montrougien fait preuve d’un grand professionnalisme pour rivaliser avec les meilleurs clubs français : « Dès le lundi matin, j’analyse plusieurs fois le match du week-end à la vidéo (…) on cherche la progression ».

WELEDJI Ali
Journaliste UNIFOOT TV

Partage sur les réseaux :