« JUSQU’A 15 ANS TU RESTES A LA MAISON » : L’AVIS TRANCHÉ D’ANGELO MICHAUD SUR LA SIGNATURE EN CENTRE DE FORMATION

Crédit photo : UNIFOOT TV

Souvent considéré comme le premier dilemme d’un jeune joueur à fort potentiel, la signature en centre de formation constitue un tournant important du début de carrière d’un footballeur.

Si la question peut susciter des interrogations sur le plateau de « Kick the Foot », le recruteur guingampais expose clairement son opinion sur le sujet.

Priorité famille !

Bien que celle-ci soit prisée par les joueurs et leur entourage, la signature en centre de formation nécessite de réunir de nombreuses conditions, très souvent en marge du football.

Comme l’explique Angelo Michaud, pour qui, l’intégration de l’académie guingampaise n’est pas capitale avant l’âge de 16 ans : « Quatorze, quinze ans, ce sont les années collège, on se construit, on apprend, on fait des bêtises (…) Notre préformation est composée en grande majorité de joueur de la région, c’est un peu plus tard qu’on regarde ce qu’il se passe ailleurs. »

L’importance du cadre

Également débattu lors de ce débat, le cadre de vie du jeune joueur. La connaissance de son environnement semble primordiale pour notre présentateur Shamsh et son fidèle intervenant Tarek, s’interrogeant sur la réelle valeur ajoutée d’un centre de formation par rapport à la formation en club amateur : « Qu’est-ce qui nous faire dire qu’à 15 ans, un jeune de région parisienne s’épanouira plus en centre de formation que dans son club formateur ? »

L’extrait de ce débat animé est à retrouver ci-dessous :

WELEDJI Ali
Journaliste UNIFOOT TV

Partage sur les réseaux :